Partager
cet article

Se projeter

Pourquoi faire du cumul emploi-retraite ?

Leïla Bikiny
RESPONSABLE RETRAITE - ASSOCIÉE PERSPECTIVES RETRAITE
5 min
Pourquoi faire du cumul emploi-retraite ? Le guide Perspectives Conseils.

Vous envisagez de continuer à avoir une activité professionnelle parce que vous aimez votre travail ou pour améliorer vos revenus, une fois à la retraite. Le cumul de votre revenu d’activité et du montant de votre retraite est intégral ou plafonné. C’est le cumul emploi-retraite.

Alors qui est concerné par ce dispositif et quelles sont les conditions d’éligibilité ? Quand faire un cumul emploi-retraite et comment l’appliquer ? Le cumul permet-il d’obtenir de nouveaux droits retraite ?

Le point avec Perspectives Conseils.

Table des matières

Qui est concerné par le cumul emploi-retraite ?

Certaines règles sont à respecter, mais le cumul d’une retraite avec le revenu d’une activité professionnelle est possible pour tous les retraités du régime général.

Quelles conditions pour un cumul intégral ?

Vous devez avoir liquidé toutes vos retraites de base et complémentaires des régimes français et étrangers.

Les chiffres exacts pour en bénéficier

Le cumul intégral est alors possible :

  • À partir de l’âge d’obtention de la retraite au taux maximum (aussi appelé retraite à « taux plein », 67 ans pour les personnes nées en 1955 ou après)
  • Ou dès que vous avez à la fois 62 ans et la durée d’assurance nécessaire pour obtenir une retraite au taux maximum.

Le total mensuel de vos revenus d’activité professionnelle et de vos retraites ne doit pas dépasser la moyenne mensuelle de vos revenus d’activité des 3 derniers mois civils (ou 1,6 fois le Smic, soit 2 487,33 € bruts par mois).

Que se passe-t-il en cas de dépassement ?

En cas de dépassement, le montant de votre retraite sera réduit selon le montant du dépassement. Le moment venu, lorsque vous cesserez totalement de travailler, prévenez votre caisse régionale afin que le montant de votre retraite soit réajusté à votre nouvelle situation.

Exemple :

Un retraité reçoit une pension de retraite de base de 1 300 € bruts et une pension de retraite complémentaire de 800 € bruts. Son salaire d’activité est de 1 000 € bruts, soit 3 100 € bruts au total.

Le plafond autorisé est :

  • Soit la moyenne mensuelle de ses 3 derniers salaires : par exemple 2 100 € bruts
  • Soit 160 % du Smic soit 2 487,33 € brut.

La réduction est donc la suivante : 98,25 % du revenu d’activité + Pension de retraite de base + pension complémentaire – plafond autorisé = 98,25 % x 1 000 € + 1 300 € + 800 € – 2 487,33 € = 595,17 €

Ainsi le montant de sa retraite de base sera diminué de 595,17 €, et sera d’un montant brut de 704,83 € bruts par mois.

Quand reprendre une activité professionnelle ?

Vous pouvez reprendre une activité professionnelle immédiatement chez un nouvel employeur.

Par contre vous devrez attendre 6 mois après la mise en place de votre retraite pour reprendre une activité chez votre dernier employeur. Avant ce délai, le paiement de votre retraite est suspendu.

Le paiement de votre retraite reprend quand vous cessez votre activité ou au plus tard le 7e mois suivant le point de départ de votre retraite.

Dans le mois qui suit votre reprise d’activité vous devrez impérativement :

  • Informer votre caisse régionale de la reprise d’une activité professionnelle ;
  • Transmettre les pièces justificatives relatives à cette reprise.

Comment reprendre une activité professionnelle ?

Quels sont les prérequis pour reprendre une activité professionnelle dans le cadre d’un cumul emploi-retraite ?

En tant que salarié

Chez un nouvel employeur pas de délai de carence, sinon après un délai de 6 mois chez votre ancien employeur si vous n’entrez pas dans le dispositif du cumul emploi-retraite intégral.

En tant qu’auto-entrepreneur

Faites vos démarches de liquidation retraite, mais indiquez que vous souhaiterez maintenir une activité en tant qu’auto entrepreneur et ensuite créer votre auto entreprise.

Il faut compter environ 15 jours pour obtenir le N° Siret – les charges à payer sont de 25 % du chiffre d’affaires encaissé – les sommes perçues entrent dans le calcul des impôts sur les revenus.

Qu’est-ce que le cumul emploi-retraite partiel ?

Vous pouvez cumuler votre retraite et vos revenus d’activité dans une certaine limite.

Si votre activité dépend de la SSI, vous ne devez pas dépasser la moitié du plafond annuel de la sécurité sociale, soit 20 568 € pour 2021. Si vous dépassez ces plafonds, votre pension sera réduite.

Travailler chez votre employeur actuel et réduire votre activité

Plutôt que le cumul emploi-retraite, vous pouvez vous orienter vers une retraite progressive.

Dans les faits, Vous pourrez travailler à temps partiel entre 40 et 80 %. Le complément de revenus sera le prorata de votre pension de retraite et vous continuerez à cumuler des droits pour votre retraite.

Vous êtes profession libérale et vous souhaitez réduire votre activité

Le cumul emploi-retraite est parfois plus complexe dans son optimisation, mais bénéfique au niveau fiscal. Afin de bénéficier de revenus plus confortables, un changement de statut juridique est parfois salutaire.

Découvrez comment vous pouvez préparer votre retraite en tant qu’indépendant.

Est-ce que je cumule de nouveaux droits retraite ?

Non, les bénéficiaires du cumul emploi-retraite cotisent à perte : les cotisations versées dans le cadre de la nouvelle activité ne permettent pas de générer de nouveaux droits à la retraite et le montant de la pension ne sera pas recalculé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser
Comment se calcule le coût du départ à la retraite de votre salarié ? Le guide Perspectives Conseils.

Comment calculer le coût de départ à la retraite de votre salarié ?

Vous ne pouvez pas mettre un salarié à la retraite avant l’âge de 70 ans. Attention les modes de calcul de l’indemnité de départ sont différents et les incidences fiscales et sociales ne sont pas les mêmes pour le salarié et l’employeur selon la typologie de départ, c’est-à-dire une mise à la retraite ou un départ volontaire à la retraite.
Nous allons vous aider pour bien faire la distinction entre départ volontaire et mise à la retraite d’un salarié. Comment fonctionnent ces deux dispositifs ? Quels sont les montants respectifs d’indemnités à verser au salarié qui part à la retraite ?
Le guide de Perspectives Conseils sur le calcul d’un départ à la retraite.

LIRE LA SUITE
Comment ouvrir un plan d'épargne retraite (PER) ? Quelles démarches et quelles conditions ?

Comment mettre en place un Plan d’Epargne Retraite (PER) ?

Naturellement cela ne vous viendrait pas à l’idée d’ouvrir un PER, soit un plan d’épargne retraite supplémentaire facultative, sans avoir au préalable réalisé une étude retraite auprès d’un professionnel de la protection sociale, afin de connaître le niveau de vos régimes obligatoires de base et complémentaires.
Alors, comment ça marche et comment ouvrir un PER ?

LIRE LA SUITE
Qu'est-ce que le minimum retraite (ASPA) ? Le point avec Perspectives Conseils.

Qu’est-ce que le minimum retraite ?

Le minimum retraite correspond au montant de pension retraite minimum dont peuvent bénéficier les retraités les plus modestes, il s’agit d’un complément de revenu. Découvrez les conditions d’éligibilité et les dispositifs associés.

LIRE LA SUITE
VOUS CONSEILLER

Perspectives Conseils est un cabinet d’expertise comptable et de conseils aux entreprises et dirigeants.

Aide à la création d’entreprise, comptabilité et fiscalité, optimisation du statut de dirigeant, conseils en gestion d’entreprise et de patrimoine … Nous accompagnons les entrepreneurs et entrepreneuses tout au long de l’année pour la réussite de leur activité.

Nos prestations fonctionnent au forfait ou par missions ponctuelles, selon la nature de votre besoin et l’intérêt de notre collaboration.

Présents pour chaque étape de votre vie de dirigeant
Pour aller plus loin

Partager
cet article

Perspectives Conseils expertise-comptable et conseils aux dirigeants
Perspectives conseils votre conseiller expert dans la création d'entreprise
Merci pour votre confiance !

Votre demande a été prise en compte. Vous serez contacté(e) d’ici 48H par votre conseiller