Partager
cet article

Se projeter

Comment préparer sa retraite en tant qu’indépendant ?

Kévin Maudet
Responsable éditorial Perspectives Conseils
6 min
Comment préparer sa retraite en tant qu'indépendant ? Le guide Perspectives Conseils.

Vous êtes travailleur indépendant (TNS) et vous vous questionnez sur votre future retraite. Pas facile de trouver des réponses car le système des retraites en France est complexe, y compris pour les entrepreneurs et chefs d’entreprises.

Avant tout, vous devez savoir que pour votre retraite de base, vous êtes rattaché au Régime général de la Sécurité sociale. Y compris si vous avez exercé d’autres activités salariées au cours de votre carrière.

Toutefois, petite nuance pour les professions libérales qui sont gérées par la CNAVPL, et par la caisse CNBF pour les avocats.

Vous avez connu un changement de régime de retraite au cours de votre vie professionnelle, vous avez eu une carrière longue ou à l’étranger, plusieurs emplois consécutifs ou une période de chômage… Comment vous y retrouvez dans vos droits à la retraite ?

Plutôt que de perdre du temps à tenter d’y voir plus clair dans votre dossier retraite, le regard d’un expert conseiller retraite vous rendra bien des services pour préparer votre retraite. D’autant plus que selon le rapport de la Cour des Comptes en 2020, 1 retraite sur 6 est erronée avec une incidence financière.

Le point avec Perspectives Conseils.

Table des matières

Savez-vous comment est calculée votre pension de retraite de base ?

Pour calculer votre pension de base, il existe deux modes de calculs. L’un ou l’autre sera privilégié selon l’année durant laquelle vous avez commencé à exercer en tant qu’indépendant.

Dans le détail, cela donne :

Avant 1973

Il s’agissait d’un système de points retraite : le montant de la retraite est obtenu en multipliant le nombre de points acquis par la valeur du point de retraite.

Soit :

  • Pour les artisans : 9,3532 € en 2021
  • Pour les commerçants et industriels : 12,89757 € en 2021

À partir de 1973

Le calcul de la pension de retraite de base est effectué par la formule suivante :

RPM* x Taux x Durée d’assurance / Durée d’assurance requise

*Le Revenu Professionnel Moyen (RPM) se calcule en fonction des revenus perçus pendant les meilleures années d’activité (tous régimes confondus), dans la limite du plafond de la Sécurité sociale. Globalement, on prend les 25 meilleures années pour les assurés nés à partir de 1953.

Qu’est-ce qu’une retraite dit à taux plein ?

Une retraite à taux plein signifie que le taux maximal de 50 % a été atteint pour calculer la pension retraite. Elle est acquise lorsque l’assuré justifie d’un nombre suffisant de trimestres tous régimes confondus (régimes des indépendants et autres régimes).

Pour savoir si le futur retraité dispose de suffisamment de trimestres pour prétendre au taux plein, il suffit de se référer à son année de naissance. Dans le cas où l’année de naissance est ultérieure à celle décidée pour le taux plein, l’assuré peut connaître une minoration de ses droits, dit décote de la retraite.

Plus l’année de naissance est éloignée de l’année de naissance de référence, plus la décote est conséquente. D’où l’importance d’être vigilant avant d’entamer une quelconque démarche !

Comment bénéficier d’une retraite à taux plein (50%) ?

Pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein en tant qu’indépendant, il faut remplir l’une de ces 2 conditions :

  • Soit l’assuré a acquis ses 166 trimestres et est né en 1955, 1956, 1957 ou 172 trimestres pour les personnes nées à partir de 1973 (années de naissance de référence pour 2021)
  • Soit l’assuré a entre 65 et 67 ans, ce qui permet d’obtenir automatiquement la retraite à taux plein.

Et si je ne suis pas éligible au taux plein, que se passe-t-il ?

Si vous n’avez pas le nombre de trimestre exigé ou pas l’âge, vous subirez un coefficient de minoration compris entre 1,25 % et 0,625 % par trimestre manquant selon votre année de naissance.

Afin de vous éviter cette décote, vous pouvez continuer de travailler au-delà de l’âge légal de départ de la retraite. Auquel cas, le montant de votre pension peut même être majoré, à condition de remplir ces 2 conditions :

  • Vous avez désormais le nombre de trimestres requis pour bénéficier d’une retraite à taux plein ;
  • Vous n’avez pas encore demandé la liquidation de vos droits à la retraite au Régime général.

Par ailleurs, à noter que seuls les trimestres cotisés au-delà de l’âge légal de départ à la retraite et de la durée d’assurance exigée sont pris en compte pour déterminer le taux de la surcote. Pour vous faire une idée de la potentielle majoration, il faut noter que pour chaque trimestre accompli ouvrant droit à majoration de la pension, la pension est majorée de 1,25 %.

Quel sera le montant de votre pension de retraite d’indépendant ?

Il est difficile de connaître à l’avance quel sera le montant net de votre pension de retraite, car le plus souvent, ce sont des données en brut qui vous sont communiquées.

Il faut donc considérer que des cotisations sociales sont à déduire :

  • La CSG et la CRDS : les taux diffèrent selon les revenus de votre foyer. Pour 2021, le taux appliqué dépend des revenus indiqués sur la déclaration 2020 sur les revenus de 2019.
  • La CASA (Contribution de Solidarité pour l’Autonomie) : le taux est de 0,30 % mais vous pouvez en être exonéré selon votre revenu fiscal de référence (RFR).

Faire vérifier votre dossier retraite par un expert conseiller retraite

Au vu de la complexité des dossiers retraite, nous vous conseillons de faire appel à un expert conseiller retraite pour préparer votre retraite en tant qu’indépendant.

Sachez que Perspectives Conseils a une filiale, Perspectives Retraite, dont s’est justement la mission.

Dans les grandes lignes, vous pouvez bénéficier :

  • D’une reconstitution de votre carrière d’indépendant à partir de votre RIS ;
  • D’une analyse de vos droits afin de faire les corrections potentielles sur votre dossier ;
  • D’un bilan retraite et d’une analyse de vos droits en vue de les optimiser (taux plein, rachat de trimestres…) ;
  • D’une aide dans l’optimisation de votre retraite
  • Et d’un accompagnement pour la liquidation de vos droits auprès de vos caisses le jour J.

Bonne nouvelle, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % du montant pour ces prestations !

Des questions sur votre future retraite en tant qu’indépendant ? N’hésitez pas à nous contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser
Comment se calcule le coût du départ à la retraite de votre salarié ? Le guide Perspectives Conseils.

Comment calculer le coût de départ à la retraite de votre salarié ?

Vous ne pouvez pas mettre un salarié à la retraite avant l’âge de 70 ans. Attention les modes de calcul de l’indemnité de départ sont différents et les incidences fiscales et sociales ne sont pas les mêmes pour le salarié et l’employeur selon la typologie de départ, c’est-à-dire une mise à la retraite ou un départ volontaire à la retraite.
Nous allons vous aider pour bien faire la distinction entre départ volontaire et mise à la retraite d’un salarié. Comment fonctionnent ces deux dispositifs ? Quels sont les montants respectifs d’indemnités à verser au salarié qui part à la retraite ?
Le guide de Perspectives Conseils sur le calcul d’un départ à la retraite.

LIRE LA SUITE
Comment ouvrir un plan d'épargne retraite (PER) ? Quelles démarches et quelles conditions ?

Comment mettre en place un Plan d’Epargne Retraite (PER) ?

Naturellement cela ne vous viendrait pas à l’idée d’ouvrir un PER, soit un plan d’épargne retraite supplémentaire facultative, sans avoir au préalable réalisé une étude retraite auprès d’un professionnel de la protection sociale, afin de connaître le niveau de vos régimes obligatoires de base et complémentaires.
Alors, comment ça marche et comment ouvrir un PER ?

LIRE LA SUITE
Qu'est-ce que le minimum retraite (ASPA) ? Le point avec Perspectives Conseils.

Qu’est-ce que le minimum retraite ?

Le minimum retraite correspond au montant de pension retraite minimum dont peuvent bénéficier les retraités les plus modestes, il s’agit d’un complément de revenu. Découvrez les conditions d’éligibilité et les dispositifs associés.

LIRE LA SUITE
VOUS CONSEILLER

Perspectives Conseils est un cabinet d’expertise comptable et de conseils aux entreprises et dirigeants.

Aide à la création d’entreprise, comptabilité et fiscalité, optimisation du statut de dirigeant, conseils en gestion d’entreprise et de patrimoine … Nous accompagnons les entrepreneurs et entrepreneuses tout au long de l’année pour la réussite de leur activité.

Nos prestations fonctionnent au forfait ou par missions ponctuelles, selon la nature de votre besoin et l’intérêt de notre collaboration.

Présents pour chaque étape de votre vie de dirigeant
Pour aller plus loin
Comment se calcule le coût du départ à la retraite de votre salarié ? Le guide Perspectives Conseils.

Comment calculer le coût de départ à la retraite de votre salarié ?

Vous ne pouvez pas mettre un salarié à la retraite avant l’âge de 70 ans. Attention les modes de calcul de l’indemnité de départ sont différents et les incidences fiscales et sociales ne sont pas les mêmes pour le salarié et l’employeur selon la typologie de départ, c’est-à-dire une mise à la retraite ou un départ volontaire à la retraite.
Nous allons vous aider pour bien faire la distinction entre départ volontaire et mise à la retraite d’un salarié. Comment fonctionnent ces deux dispositifs ? Quels sont les montants respectifs d’indemnités à verser au salarié qui part à la retraite ?
Le guide de Perspectives Conseils sur le calcul d’un départ à la retraite.

LIRE LA SUITE

Partager
cet article

Perspectives Conseils expertise-comptable et conseils aux dirigeants
Perspectives conseils votre conseiller expert dans la création d'entreprise
Merci pour votre confiance !

Votre demande a été prise en compte. Vous serez contacté(e) d’ici 48H par votre conseiller