Partager
cet article

Se projeter

CIPAV ou URSSAF : que faut-il faire en 2023 ?

Date de MAJ :

Didier Attard
Dirigeant - fondateur Perspectives Conseils
6 min
CIPAV ou URSSAF, quel choix faire pour son régime d'affiliation en 2023 ? Le guide !

Depuis la loi de financement de la sécurité sociale en 2018 applicable au 1er janvier 2019 et en tant que profession libérale (micro ou Réel), vous avez dû vous inscrire au régime général des travailleurs indépendants (URSSAF, fini la CIPAV !).

En tant qu’adhérent à la CIPAV à cette date, vous aviez le choix : rester dans ce régime ou opter de manière définitive au SSI (URSSAF) pendant un délai de 5 ans (soit jusqu’au 31 décembre 2023).

Conformément à la loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 et à compter du 1er janvier 2023, l’URSSAF sera désormais chargée de collecter plusieurs cotisations. Retraite de base, retraite complémentaire, invalidité-décès des 190 000 professionnels libéraux affiliés à la CIPAV…

Tout est question de détails et Perspectives Conseils vous aide à y voir plus clair pour mieux prendre vos dispositions.

Table des matières

Affiliation à la CIPAV : obligatoire ou non ?

Tout dépend ! L’affiliation à la CIPAV est obligatoire pour certaines professions, sur option pour d’autres. Nous faisons le point.

La CIPAV obligatoire pour certaines professions

La CIPAV est la caisse obligatoire pour les métiers suivants :

  • Psychothérapeute,
  • Psychologue,
  • Ergothérapeute,
  • Ostéopathe,
  • Chiropracteur,
  • Diététicien,
  • Psychomotricien,
  • Architecte,
  • Architecte d’intérieur,
  • Économiste de la construction,
  • Géomètre expert,
  • Ingénieur-conseil,
  • Maître d’œuvre,
  • Accompagnateur de moyenne montagne,
  • Expert en automobile,
  • Guide de haute montagne,
  • Conférencier,
  • Moniteur de ski,
  • Artiste non affilié à la maison des artistes.

Si vous pratiquez l’un de ces métiers, vous n’avez donc pas le choix d’une autre affiliation pour votre caisse de retraite.

CIPAV et droit d’option avant le 31 décembre 2023

Toutes les personnes affiliées à la CIPAV avant 2019, et ne figurant pas dans la liste ci-dessus, ont la possibilité d’opter pour le régime général des travailleurs indépendants (SSI/URSSAF).

Cette option doit donc être prise avant le 31 décembre 2023. Passée cette date, il sera trop tard pour demander votre affiliation auprès de l’URSSAF.

Or, cette option conditionne le choix du régime qui sera amené à vous verser votre pension. Il vous appartient d’effectuer une analyse des avantages et des inconvénients de ce choix pour votre retraite.

CIPAV ou URSSAF, que choisir entre les deux régimes d’affiliation ?

Aucune conclusion globale ne peut être prise. Chaque affilié est un cas particulier, avec un vécu, une carrière, un niveau d’aversion aux risques ou de perception de l’évolution des régimes de retraite de notre pays.

Ce n’est pas le rôle de votre expert-comptable de choisir à votre place. Vous devez vous impliquer et effectuer votre propre discernement. Le sujet mérite du temps et de l’investissement.

Notre cabinet d’expertise-comptable Perspectives Conseils est toute de même présent pour vous mettre en garde sur cette option (qui se termine dans 12 mois !). Et pour réfléchir avec vous sur les meilleures solutions qui s’offrent à vous.

Chaque régime a ses avantages et ses inconvénients. Que vous vous questionnez pour des raisons financières ou non, il convient de se poser les bonnes questions et surtout de trouver les bonnes réponses.

Les critères de choix : les arguments financiers et arguments non financiers

Avant tout, et afin de choisir entre la CIPAV et l’URSSAF comme régime de cotisations, il convient d’évaluer vos positions à partir d’arguments financiers et non financiers.

Arguments non financiers pour la sortie du régime de la CIPAV

Avant la réforme de la CIPAV, 400 professions libérales étaient affiliées à cette caisse des professions libérales. Il en reste une vingtaine (voir ci-dessus), à ce jour. Nous nous interrogeons :

1/ Comment 20 professions vont financer la retraite des 400 professions qui vont avoir tous les ans une « cohorte » de nouveaux retraités ? ;

2/ Les réserves de la CIPAV seront-elles suffisantes ? Assurément, non ! Qui va donc payer les retraites ? l’Etat ? À quel niveau ? À quelles conditions ?

3/ Quel va être l’impact de la réforme sur les retraites à venir sur les affiliés historiques de la CIPAV ?

4/ Les cotisations de la CIPAV ont augmenté de 16,2% entre 2018 à 2022 pour une valeur du point de retraite qui n’a pas changé à 2,63€. Cela questionne.

Arguments non financiers pour le maintien dans le régime de la CIPAV

De notre point de vue, au vu des éléments ci-dessus, il n’est pas prudent de se maintenir dans ce régime. Vous ne devez pas prendre de risque sur ce qui sera votre ressource financière principale (voir unique) à la retraite.

Toutefois, voici les arguments avancés par la CIPAV pour un maintien.

  • Votre choix est irrévocable (Notre avis : oui, d’où l’importance de le faire, et ne pas le subir !) 
  • Il faut attendre la réforme des retraites de l’été 2023 (Notre avis : pas si sûr !)
  • En cas d’option pour les cotisations classiques des indépendants (SSI/URSSAF), les taux de la SSI sont supérieurs à ceux de la CIPAV ;
  • En cas d’option pour les taux spécifiques, vous allez perdre sur le calcul de vos pensions de retraite, notamment au niveau de la retraite complémentaire.

Sur les deux derniers points, reste à savoir si la CIPAV dit vrai.

Arguments financiers pour la sortie du régime de la CIPAV

Nous vous demandons, et restons à votre écoute, pour discerner sur la base de données chiffrées réalistes et tenant compte de votre situation et de vos attentes. Or, pour imager nos propos, prenons deux exemples de notre quotidien.

1/ Eric, 35 ans, souhaite profiter de la vie et avoir le moins de charges sociales possibles. Il estime les cotisations retraite en France comme un impôt et qu’il ne lui sera rien verser, ou pas grand-chose ! Ces parents ont prévu de lui léguer… sa future retraite. Il a décidé de profiter. Il va donc chercher le moindre coût.

2/ Pénélope, 55 ans, a eu une vie chaotique. Elle n’a pas pu mettre un centime de côté. Elle est toujours locataire, n’a aucun patrimoine et son avenir, son devenir, passe par le versement sans risque de sa pension de retraite optimisée, même s’il faut continuer à faire des efforts aujourd’hui. Elle va donc chercher la meilleure couverture retraite, sans attacher d’importance au coût.

En matière de retraite, l’arbitrage se fait toujours entre coût immédiat et rente différée. Sur cette base, il faut choisir le meilleur support. Il est essentiel de se poser et de prendre le temps de la réflexion.

Les changements de la CIPAV en 2023

A compter du 1er janvier 2023, les cotisations de retraite complémentaire et d’invalidités-décès ne seront plus forfaitaires mais proportionnelles au revenu d’activité.

Au vu de l’analyse faite par des experts, cette réforme va accroître le coût de la cotisation pour la plupart des affiliés de la CIPAV de façon inégale :

  • Baisse de 50% pour les revenus autour de 8.000 Euros ;
  • Augmentation entre 3% et 25% selon votre revenu ;

Et, une fois de plus, sans avoir de droits complémentaires…

Comparaison des taux de cotisation CIPAV et SSI (URSSAF) en 2023

Les calculs précis sont plus complexes que nos conclusions indiquées ci-dessous, mais elles ont pour but d’avoir une base proche de la réalité pour effectuer une première prise de décision :

  • Entre 0 et 1 PASS : 40% (CIPAV) et 46% (URSSAF) ;
  • Entre 1 à 1,4 PASS : 47% (CIPAV) et 44% (URSSAF) ;
  • Entre 1,4 et 3 PASS : 47% (CIPAV) et 30% (URSSAF) ;
  • Entre 3 et 4 PASS : 22% (CIPAV) et 30% (URSSAF) ;
  • Entre 4 et 5 PASS : 22% (CIPAV) et 22 % (URSSAF) ;
  • Au-delà de 5 PASS : autours de 20% pour les deux.

Pour information, la valeur du PASS au 1er janvier 2022 est de 41 136 €.

Ces cotisations doivent être ensuite comparées aux droits qui y sont attachés, au regard de la retraite, mais aussi de la prévoyance (notamment capital décès et invalidité).

L’accompagnement de Perspectives Conseils dans votre stratégie retraite

Profiter de cette année 2023 pour prendre le temps nécessaire pour réfléchir à la structuration de votre retraite et de votre patrimoine ! Vous pouvez mener cette réflexion dès 40 ans, et surtout selon nous, faite-le avant 50 ans !

Perspectives Conseils est là pour vous accompagner :

  • Sur le maintien dans le régime de la CIPAV ou pas ;
  • Pour faire un point sur votre retraite, avec la société Perspectives Retraite ;
  • Sur l’optimisation de votre patrimoine, à travers notre expertise métier, notamment celle de son dirigeant, Didier Attard, titulaire du diplôme universitaire de Gestion de Patrimoine de l’AUREP.

Même sur ces sujets, chez perspectives Conseils, on s’occupe de tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser
Comment se calcule le coût du départ à la retraite de votre salarié ? Le guide Perspectives Conseils.

Comment calculer le coût de départ à la retraite de votre salarié ?

Vous ne pouvez pas mettre un salarié à la retraite avant l’âge de 70 ans. Attention les modes de calcul de l’indemnité de départ sont différents et les incidences fiscales et sociales ne sont pas les mêmes pour le salarié et l’employeur selon la typologie de départ, c’est-à-dire une mise à la retraite ou un départ volontaire à la retraite.
Nous allons vous aider pour bien faire la distinction entre départ volontaire et mise à la retraite d’un salarié. Comment fonctionnent ces deux dispositifs ? Quels sont les montants respectifs d’indemnités à verser au salarié qui part à la retraite ?
Le guide de Perspectives Conseils sur le calcul d’un départ à la retraite.

LIRE LA SUITE
Comment ouvrir un plan d'épargne retraite (PER) ? Quelles démarches et quelles conditions ?

Comment mettre en place un Plan d’Epargne Retraite (PER) ?

Naturellement cela ne vous viendrait pas à l’idée d’ouvrir un PER, soit un plan d’épargne retraite supplémentaire facultative, sans avoir au préalable réalisé une étude retraite auprès d’un professionnel de la protection sociale, afin de connaître le niveau de vos régimes obligatoires de base et complémentaires.
Alors, comment ça marche et comment ouvrir un PER ?

LIRE LA SUITE
Qu'est-ce que le minimum retraite (ASPA) ? Le point avec Perspectives Conseils.

Qu’est-ce que le minimum retraite ?

Le minimum retraite correspond au montant de pension retraite minimum dont peuvent bénéficier les retraités les plus modestes, il s’agit d’un complément de revenu. Découvrez les conditions d’éligibilité et les dispositifs associés.

LIRE LA SUITE
VOUS CONSEILLER

Perspectives Conseils est un cabinet d’expertise comptable et de conseils aux entreprises et dirigeants.

Aide à la création d’entreprise, comptabilité et fiscalité, optimisation du statut de dirigeant, conseils en gestion d’entreprise et de patrimoine … Nous accompagnons les entrepreneurs et entrepreneuses tout au long de l’année pour la réussite de leur activité.

Nos prestations fonctionnent au forfait ou par missions ponctuelles, selon la nature de votre besoin et l’intérêt de notre collaboration.

Présents pour chaque étape de votre vie de dirigeant
Pour aller plus loin
Comment se calcule le coût du départ à la retraite de votre salarié ? Le guide Perspectives Conseils.

Comment calculer le coût de départ à la retraite de votre salarié ?

Vous ne pouvez pas mettre un salarié à la retraite avant l’âge de 70 ans. Attention les modes de calcul de l’indemnité de départ sont différents et les incidences fiscales et sociales ne sont pas les mêmes pour le salarié et l’employeur selon la typologie de départ, c’est-à-dire une mise à la retraite ou un départ volontaire à la retraite.
Nous allons vous aider pour bien faire la distinction entre départ volontaire et mise à la retraite d’un salarié. Comment fonctionnent ces deux dispositifs ? Quels sont les montants respectifs d’indemnités à verser au salarié qui part à la retraite ?
Le guide de Perspectives Conseils sur le calcul d’un départ à la retraite.

LIRE LA SUITE

Partager
cet article

Perspectives Conseils expertise-comptable et conseils aux dirigeants
Perspectives conseils votre conseiller expert dans la création d'entreprise
Merci pour votre confiance !

Votre demande a été prise en compte. Vous serez contacté(e) d’ici 48H par votre conseiller