Partager
cet article

Se projeter

Comment calculer le coût de départ à la retraite de votre salarié ?

Leïla Bikiny
RESPONSABLE RETRAITE - ASSOCIÉE PERSPECTIVES RETRAITE
7 min
Comment se calcule le coût du départ à la retraite de votre salarié ? Le guide Perspectives Conseils.

Nous avons déjà évoqué les démarches à respecter lorsqu’un salarié a atteint l’âge de départ à la retraite ? Vous ne pouvez pas mettre un salarié à la retraite avant l’âge de 70 ans. Attention les modes de calcul de l’indemnité de départ sont différents et les incidences fiscales et sociales ne sont pas les mêmes pour le salarié et l’employeur selon la typologie de départ, c’est-à-dire une mise à la retraite ou un départ volontaire à la retraite.

Nous allons vous aider pour bien faire la distinction entre départ volontaire et mise à la retraite d’un salarié. Comment fonctionnent ces deux dispositifs ? Quels sont les montants respectifs d’indemnités à verser au salarié qui part à la retraite ?

Le guide de Perspectives Conseils sur le calcul d’un départ à la retraite.

Table des matières

Le départ volontaire du salarié à la retraite

Si c’est votre salarié qui demande à partir à la retraite, il doit respecter un préavis dont la durée est identique à celle du préavis en cas de licenciement.

Modalité de calcul de l’indemnité de départ volontaire à la retraite

Comme d’habitude, faites le comparatif entre l’indemnité légale et l’indemnité conventionnelle, c’est la formule la plus avantageuse pour le salarié qui est appliquée.

Indemnité légale

L’indemnité légale de départ volontaire à la retraite est due si votre salarié a au moins 10 ans d’ancienneté dans la société.

Le salaire de référence est égal à la moyenne des 12 derniers mois précédant le départ à la retraite, ou à celle des 3 derniers mois. Il convient de retenir la solution la plus favorable au salarié (c. trav. art. D. 1237-2).

Montant minimum de l’indemnité de retraite en cas de départ volontaire
Ancienneté du salarié Montant de l’indemnité
10 ans minimum et moins de 15 ans 1/2 mois de salaire
15 ans minimum et moins de 20 ans 1 mois de salaire
20 ans minimum et moins de 30 ans 1 mois et demi de salaire
Au moins 30 ans 2       mois de salaire

Indemnité conventionnelle

Le montant de l’indemnité conventionnelle est à vérifier selon votre Convention Collective.

Incidences pour le salarié

L’indemnité de départ à la retraite est imposable en intégralité.

Toutefois, cette indemnité peut bénéficier d’une exonération :

  • Totale si elle est versée dans le cadre d’un plan social,
  • Partielle si elle est versée dans le cadre des dispositifs « préretraites contre embauche » ou « préretraite-licenciement » du fonds national de l’emploi (FNE)

Incidences pour l’employeur

L’indemnité de départ à la retraite est soumise aux cotisations sociales, CSG et CRDS

La mise à la retraite

Si vous êtes employeur et que vous mettez votre salarié à la retraite, vous devrez respecter un préavis dont la durée est identique à celle du préavis en cas de licenciement.

Modalité de calcul de l’indemnité de départ volontaire à la retraite

Comme d’habitude, faites le comparatif entre l’indemnité légale et l’indemnité conventionnelle, c’est la formule la plus avantageuse pour le salarié qui est appliquée.

Le salaire de référence est égal à la moyenne des 12 derniers mois précédant le départ à la retraite, ou à celle des 3 derniers mois. Il convient de retenir la solution la plus favorable au salarié (c. trav. art. D. 1237-2).

Si c’est l’employeur qui met un salarié à la retraite, il doit lui verser une indemnité au moins égale à l’indemnité légale de licenciement (c. trav. art. L. 1237-7). Les règles sont identiques : taux, base de calcul, ancienneté, etc.

Indemnité légale

Le montant minimum de l’indemnité prévu par la loi est calculé en fonction de l’ancienneté dans l’entreprise :

  • ¼ de mois de salaire par année d’ancienneté pour les 10 premières années
  • ⅓ de mois de salaire par année d’ancienneté à partir de la 11eannée

Indemnité conventionnelle

Encore une fois, le montant sera à vérifier selon votre Convention Collective.

Incidences pour le salarié

L’indemnité de départ à la retraite est exonérée d’impôt sur le revenu.

Toutefois, si son montant dépasse le montant minimum prévu par la loi ou le montant prévu par la convention ou l’accord collectif, l’indemnité est exonérée d’impôt sur le revenu à condition de ne pas dépasser :

  • Soit 2 fois le montant de la rémunération brute annuelle que vous avez perçue l’année précédant votre mise à la retraite, dans la limite de 205 680 € pour les indemnités perçues en 2020
  • Soit 50 % du montant de l’indemnité que vous avez perçue dans la même limite de 205 680 € pour les indemnités perçues en 2021.

C’est le montant le plus avantageux qui est pris en compte.

Incidences pour l’employeur

Cette indemnité n’est pas soumise aux cotisations sociales.

En tant qu’employeur vous devrez vous acquitter d’une contribution spécifique sur les indemnités de mise à la retraite, que l’indemnité soit égale à l’indemnité légale ou conventionnelle ou d’un montant plus élevé. Son taux est de 50 %.

Soyons concrets avec un exemple de départ à la retraite

Madame B. est âgée de 67 ans, elle a cotisé tous les trimestres nécessaires, quoi qu’il en soit elle a 67 ans, donc elle bénéficie de sa retraite à taux plein. Elle est cadre, salariée dans la même société depuis 11 ans, son salaire brut mensuel est de 7 041.67€. Elle souhaite prendre sa retraite le 1er avril 2022.

Départ volontaire à la retraite du salarié

A. Indemnité légale

Moyenne des salaires des 3 derniers mois = 7 541,67€

Moyenne des salaires des 12 derniers mois = 8 400€

Salaire de référence retenu = 8 400€

Formule après 10 ans d’ancienneté : 0,5 mois de salaire

Prime de départ volontaire à la retraite légale = 4 200€

B. Indemnité conventionnelle

Moyenne des salaires des 3 derniers mois = 7 541,67€

Moyenne des salaires des 12 derniers mois = 8 400€

Salaire de référence retenu = 8 400€

Formule : 20 % du salaire par année d’ancienneté < 10 ans, et majoration pour les années > 10 ans de + de 50 %

Prime de départ volontaire à la retraite conventionnelle = 14 175€

Dans le cadre d’un départ volontaire à la retraite :

  • Côté employeur :

L’indemnité de départ s’élèverait à 14 175€ (c’est l’indemnité la plus favorable, c’est l’indemnité conventionnelle)

Cette indemnité sera soumise à cotisations et impôts.

Sur le plan social, l’entreprise devra débourser environ : 21 262€ qui représente le coût global de ce départ (14 175€ + 7 087€ de charges patronales).

  • Côté salarié :

L’indemnité nette perçue par le salarié s’élèvera à environ : 11 050 €.

Cette indemnité sera imposable en intégralité.

Mise à la retraite du salarié

A. Indemnité légale

Moyenne des salaires des 3 derniers mois = 7 541,67€

Moyenne des salaires des 12 derniers mois = 8 400€

Salaire de référence retenu = 8 400€

Formule : 25 % du salaire par année d’ancienneté < 10 ans, puis 1/3 du salaire au-delà

Prime de mise à la retraite légale : 24 500€

B. Indemnité conventionnelle

Moyenne des salaires des 3 derniers mois = 7 541,67€

Moyenne des salaires des 12 derniers mois = 8 400€

Salaire de référence retenu = 8 400€

Formule : 20 % du salaire par année d’ancienneté < 10 ans, et majoration pour les années > 10 ans de + de 50 %

Prime de mise à la retraite conventionnelle = 28 350€

Dans le cadre d’une mise à la retraite :

  • Côté employeur :

L’indemnité de départ s’élèvera à 28 350€ (c’est l’indemnité la plus favorable, c’est l’indemnité conventionnelle)

Cette indemnité n’est ni soumise à cotisations, ni à impôts.

Sur le plan social, l’entreprise devra débourser : 42 525€, qui représente le coût global de ce départ (28 350€ + 14 175€ de contribution spécifique).

  • Côté salarié :

L’indemnité nette perçue par le salarié s’élèvera à 28 350€.

Cette indemnité ne sera pas imposable.

Vous faire aider dans le calcul d’une indemnité de départ à la retraite

Vous souhaitez savoir quel sera le coût de l’indemnité de départ à la retraite, que ce soit un départ volontaire ou une mise à la retraite, faites appel au service Social de Perspectives Conseils, nous sommes là pour vous aider et vous conseillez quelque soit votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser
Comment ouvrir un plan d'épargne retraite (PER) ? Quelles démarches et quelles conditions ?

Comment mettre en place un Plan d’Epargne Retraite (PER) ?

Naturellement cela ne vous viendrait pas à l’idée d’ouvrir un PER, soit un plan d’épargne retraite supplémentaire facultative, sans avoir au préalable réalisé une étude retraite auprès d’un professionnel de la protection sociale, afin de connaître le niveau de vos régimes obligatoires de base et complémentaires.
Alors, comment ça marche et comment ouvrir un PER ?

LIRE LA SUITE
Qu'est-ce que le minimum retraite (ASPA) ? Le point avec Perspectives Conseils.

Qu’est-ce que le minimum retraite ?

Le minimum retraite correspond au montant de pension retraite minimum dont peuvent bénéficier les retraités les plus modestes, il s’agit d’un complément de revenu. Découvrez les conditions d’éligibilité et les dispositifs associés.

LIRE LA SUITE
Mon salarié part à la retraite : que faire en tant qu'employeur ?

Mon salarié part à la retraite : que faire ?

Votre salarié a atteint l’âge de la retraite, mais ne semble pas décider à demander sa mise à la retraite, peut-être a-t-il peur de l’ennui ou d’une perte de revenus. Dans tous les cas, vous ne pouvez pas lui imposer de départ avant l’âge de 70 ans.

LIRE LA SUITE
VOUS CONSEILLER

Perspectives Conseils est un cabinet d’expertise comptable et de conseils aux entreprises et dirigeants.

Aide à la création d’entreprise, comptabilité et fiscalité, optimisation du statut de dirigeant, conseils en gestion d’entreprise et de patrimoine … Nous accompagnons les entrepreneurs et entrepreneuses tout au long de l’année pour la réussite de leur activité.

Nos prestations fonctionnent au forfait ou par missions ponctuelles, selon la nature de votre besoin et l’intérêt de notre collaboration.

Présents pour chaque étape de votre vie de dirigeant
Pour aller plus loin

Partager
cet article

Perspectives Conseils expertise-comptable et conseils aux dirigeants
Perspectives conseils votre conseiller expert dans la création d'entreprise
Merci pour votre confiance !

Votre demande a été prise en compte. Vous serez contacté(e) d’ici 48H par votre conseiller