Perspectives Conseils - Toutes l'actualités autour du conseil aux dirigeants
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Partager
cet article

Se projeter

Indemnisation du télétravail : comment cela fonctionne ?

Date de MAJ :

Sixtine de Lagarde
Stagiaire Perspectives Conseils
5 min
Indemnisation du télétravail, comment ça marche ? Le guide complet !

Le télétravail est devenu une réalité pour de nombreuses personnes à travers le monde. Cette pratique, qui permet de travailler depuis son domicile ou tout autre lieu éloigné du bureau, présente de nombreux avantages, tels que la flexibilité des horaires, l’économie de temps de déplacement et la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. Cependant, cette évolution des modes de travail soulève la question de l’indemnisation des employés qui télétravaillent. Qu’est-ce que l’indemnité de télétravail ? Est-il obligatoire d’indemniser le télétravail ? Comment obtenir la prime télétravail ? L’indemnité télétravail est-elle imposable ? Comment comptabiliser l’indemnité de télétravail ?

Table des matières

Indemnité de télétravail : définition

L’indemnité télétravail est un complément de salaire, versé à la fin du mois au salarié concerné, qui apparaît sur la fiche de paie. Elle vise à couvrir l’ensemble des dépenses et frais engendrés par le télétravail. Par exemple, il peut s’agir des dépenses supplémentaires d’énergie, des frais liés à l’adaptation, la création ou l’amélioration d’un espace de travail, ou encore des frais d’achat et de réparation de matériel informatique et de forfaits de connexion à internet.

Pour prendre un exemple concret, d’après le bilan énergétique 2020 de « Vie publique », la consommation d’énergie finale, c’est-à-dire l’énergie consommée par les usagers, augmente dans le résidentiel de 3 % du fait de l’omniprésence des ménages à leur domicile durant la crise sanitaire. En contrepartie, cette consommation diminue de 15.3 % dans les transports, de 5.2 % dans l’industrie et de 3.4 % dans le tertiaire.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter les articles « Bouclier Tarifaire et énergie : les TPE également éligibles » et « Le Bilan Carbone : Comment réussir votre transition bas carbone sur la durée ? »

L’indemnisation du télétravail est-elle obligatoire ?

Non, légalement, le versement d’une indemnité télétravail par l’employeur n’est pas obligatoire. En revanche, elle est fortement recommandée par l’URSSAF et le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

La prime télétravail : l’indemnité sur base forfaitaire, base réelle et à propos des transports

Certaines entreprises ont mis en place une prime forfaitaire pour prendre en charge les frais engagés par les salariés. Son versement peut être prévu par un accord de branche ou une convention collective, autrement dit par un acte conclu entre les organisations syndicales et l’entreprise.

L’indemnité sur base forfaitaire

Il n’existe pas de règle précise sur le montant de la prime.

Néanmoins, l’URSSAF a communiqué un barème à titre indicatif :

Par jour :

  • 2,60 € par jour de télétravail, dans la limite de 57.20 euros par mois, pour les salariés étant à 100 % en télétravail.

Par mois :

  • 10,40 € par mois pour 1 jour de télétravail par semaine

Ce barème a augmenté à partir du 1er janvier 2023. En effet, l’indemnité quotidienne était fixée à 2.50 euros par jour de télétravail, dans la limite de 55 euros par mois et l’indemnité mensuelle était fixée à 10 euros par mois pour 1 jour de télétravail.

Ainsi, le télétravailleur ne doit pas justifier ses dépenses mais seulement déclarer ses jours de télétravail pour que l’employeur les communique à l’URSSAF.

L’indemnité sur base réelle

A l’inverse de l’indemnité sur base forfaitaire, l’indemnité sur base réelle s’effectue à partir de justificatifs de frais présentés par le salarié. Celui-ci doit exposer les dépenses qu’il a engagées dans le cadre du télétravail. Toutefois, cette méthode de calcul étant irrégulière présente des limites du fait de la difficulté à la mettre en place. C’est pourquoi elle est moins utilisée pour les organisations.

A propos des transports

Normalement, un employeur doit verser la même indemnisation a un salarié en télétravail qu’à un salarié présent dans les locaux de l’entreprise. L’indemnisation doit être égale à 50 % des frais de transport habituel.

L’indemnité télétravail est-elle imposable ?

Si vous n’optez pas pour la déduction des frais réels, les allocations versées par l’employeur couvrant les frais de télétravail à domicile sont exonérées d’impôt sur le revenu. Ainsi, vous n’avez pas à les déclarer.

Pour plus d’info, consultez notre focus sur les frais réels déductibles sur votre impôt sur le revenu.

Comment comptabiliser l’indemnité de télétravail ?

L’indemnité télétravail est comptabilisée comme une allocation supplémentaire, distincte des allocations de transport et des cotisations sociales. Elle peut s’ajouter à d’autres bénéfices pour le salarié, telles que les primes de fonction, les exonérations et autres allocations spécifiques. Dans ce cas, l’employeur doit tenir compte du montant total des indemnités dont le salarié bénéficie afin de respecter la limite hebdomadaire prévue par le Code du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser
VOUS CONSEILLER

Perspectives Conseils est un cabinet d’expertise comptable et de conseils aux entreprises et dirigeants.

Aide à la création d’entreprise, comptabilité et fiscalité, optimisation du statut de dirigeant, conseils en gestion d’entreprise et de patrimoine … Nous accompagnons les entrepreneurs et entrepreneuses tout au long de l’année pour la réussite de leur activité.

Nos prestations fonctionnent au forfait ou par missions ponctuelles, selon la nature de votre besoin et l’intérêt de notre collaboration.

Présents pour chaque étape de votre vie de dirigeant
Pour aller plus loin
Comment se calcule le coût du départ à la retraite de votre salarié ? Le guide Perspectives Conseils.

Comment calculer le coût de départ à la retraite de votre salarié ?

Vous ne pouvez pas mettre un salarié à la retraite avant l’âge de 70 ans. Attention les modes de calcul de l’indemnité de départ sont différents et les incidences fiscales et sociales ne sont pas les mêmes pour le salarié et l’employeur selon la typologie de départ, c’est-à-dire une mise à la retraite ou un départ volontaire à la retraite.
Nous allons vous aider pour bien faire la distinction entre départ volontaire et mise à la retraite d’un salarié. Comment fonctionnent ces deux dispositifs ? Quels sont les montants respectifs d’indemnités à verser au salarié qui part à la retraite ?
Le guide de Perspectives Conseils sur le calcul d’un départ à la retraite.

LIRE LA SUITE
Perspectives Conseils expertise-comptable et conseils aux dirigeants
Perspectives conseils votre conseiller expert dans la création d'entreprise
Merci pour votre confiance !

Votre demande a été prise en compte. Vous serez contacté(e) d’ici 48H par votre conseiller